Membres

dimanche 1 mars 2009

jaloux, moi ? Jamais !


Pourquoi je boude ? Mais parce qu'ELLE ne joue pas avec moi en ce moment, ELLE passe son temps sur ses blogs ! Et vous savez quoi, ELLE prépare un article sur Chipie ! En long, en large et en travers, l'adoption de Chipie, tout un chapitre ! Comme si seuls ceux qui ont un "passé" existent. Moi aussi, j'ai été adopté, j'en fais pas toute une histoire ! Et Nimbusse aussi ! Oh, vous ne connaissez pas encore ma Nimbusse ? Je vous la présenterai...
ELLE : "Zébulon, tu n'es qu'un jaloux ! Et tu caftes tout le temps, pas moyen de garder un secret avec toi ! Tu es un chat-pitre à toi tout seul, pas besoin d'en rajouter ! Et tu n'as jamais connu l'adversité, toi ! Mais promis, je raconterai aussi ton adoption... En attendant, tu veux que j'invite Martin et Miette pour jouer avec toi ? Tiens, et Hayka et Hanna aussi, comme ça tu pourras apprendre à parler l'espagnol !"
Quand Oli et moi avions adopté Zébulon, je lui avais trouvé un air très austère, j'avais l'impression qu'il n'était pas joyeux. Or, c'est tout le contraire. Malgré cette mine de boudeur qu'il a gardée, il adore jouer et est très affectueux. Sa façon de le manifester n'est pas habituelle chez un chat : il ne donne jamais de coup de langue, il ne se frotte pas contre mes jambes, mais alors c'est une vraie glu, toujours sur mes talons quand je suis en activité, sur mes genoux ou sur mes feuilles quand je travaille, sur ma poitrine quand je bouquine, sur mon oreiller quand je dors, à descendre l'escalier quatre à quatre quand je rentre, à fouiller dans les sacs quand je reviens des courses, etc. ! Le seul moment de répit, c'est quand il y a des invités. Pendant des années, il se planquait jusqu'à leur départ (un traumatisme d'enfance qui l'a rendu un peu méfiant vis-à-vis des gens - hé, Nico (mon neveu), t'aime toujours pas trop les chats, hein ?!) -, mais depuis quelque temps, ça va mieux, il veut bien les honorer de sa présence au moment du dessert, juste pour s'entendre dire "oh, tu es beau !", par ceux qui aiment les chats. Quant aux autres, on les voit esquisser tout de suite un mouvement de réticence quand il se pointe ! Et, comme fait exprès, il choisit toujours ceux-là à embêter, pour poser une patte sur leurs genoux, deux quelquefois, avec insistance !!! Je me souviens du bref séjour de Susan à la maison. Une anglaise qui n'aime pas les chats, ça existe ?! Il faut préciser que Zébulon, s'il ne va jamais sur la table bistrot qui me sert de table à manger quotidiennement, a l'habitude d'aller sur la table (*) de la salle à manger, sauf lorsqu'elle est mise pour des invités, allez savoir pourquoi, mais je ne m'en plaindrai pas ! Or, ce jour-là, alors qu'on prenait le petit-déjeuner, chose qu'il ne fait jamais quand il y a du monde, il est monté sur la table et l'a traversée d'un bout à l'autre sous l'oeil effaré de Susan, et du mien, d'ailleurs ! J'avais beau affirmer à mon amie que c'était la première fois qu'il faisait ça, je crois bien qu'elle ne m'a pas crue !
(*) J'ai longtemps culpabilisé de laisser mon chat - tiens, c'est drôle, je devrais dire Zeb, mes autres chats ne le font pas ! - aller sur la table. Or, c'est curieux, dans la littérature, comme dans la peinture, on voit souvent des chats sur... les tables, même dressées, avec, surtout avec, de la nourriture dessus ! Zébulon, lui, y va après le départ des invités... pour boire les fonds de verre !!! Si, si, c'est vrai, je dois avoir des photos qui traînent quelque part ! - Colibri
PS : du privilège du chat sur le chien : a-t-on jamais vu un chien sur une table ?!

6 commentaires:

  1. ZEB je t'adore, depuis que je découvre ta vie avec ELLE, je culpabilise mille fois moins et je crois que ton copain Martin en est encore plus heureux.
    Plein de caresses d'Henriette.

    RépondreSupprimer
  2. Voilà, si je fais mon baluchon parce qu'ELLE ne s'occupe plus de moi, je saurai où me réfugier ! Merci, Henriette, il a beaucoup de chance, mon copain Martin, d'avoir une ELLE aussi gentille que toi ! ZEB

    RépondreSupprimer
  3. Anne Onyme4/3/09 00:47

    Mais si !
    Il y a des chiens qui n'hésitent pas à monter sur les tables, au mépris le plus complet de toutes les règles de la bienséance.

    Un vrai scandale canin ! Cela dit, en un regard noir fait comprendre bien vite à ce jeune rebelle que sa position n'est pas souhaitée...

    Il lui arrive aussi à raison d'une fois toute les 10 minutes de sauter sur les genoux...

    Et en plus il miaule. Serait ce une option de "langue vivante" qui lui aurait été enseignée avant son adoption ? Peut-être bien...

    Sacrés animaux ! On aimerait bien être à leurs places, mais lorsque nous sommes devant nos frigos respectifs, ils aimeraient bien être à la notre ! Alors...

    RépondreSupprimer
  4. ah, ces sacrés coyottes !!! Bonne nuit anne onyme !

    RépondreSupprimer
  5. Très agréable et amusant de lire vos articles.
    Mon chat, comme Zeb, a une expression presque sévère mais est doux comme un agneau (et aussi bavard comme une pie, fier comme un paon, curieux comme une belette, parfois têtu comme une mule et a toujours une faim de loup : une vraie ménagerie à lui tout seul)
    Bonne continuation :-)

    RépondreSupprimer
  6. "Bonjour Cahuete, bienvenue chez Zeb, il adore les visites d'amis des chats... Je vais aller me précipiter chez vous pour voir le vôtre, je suis comme Bruno Masure (*), qui a inspiré le titre de ce blog, une "couillonne-à-chats", j'en ai toujours eu depuis mon enfance et je crains d'avoir du mal à vivre sans leur compagnie ! A bientôt."
    Colibri
    (*) son livre "Les chats de Bruno Masure" est plein de vérités sur l'attachement qu'on peut manifester à l'égard de ces bestioles à poils si... insaisissables malgré ce qu'ils veulent bien nous dévoiler d'eux !

    RépondreSupprimer