Membres

lundi 29 juin 2009

sieste

"Zeb, viens voir, j'ai invité un nouveau copain pour jouer avec toi !".

"Mettez-vous en quatre pour faire plaisir..., voilà le remerciement ! Quand je pense que j'ai battu le pavé "essprès" pour toi, Zeb, tu exagères ! Compliqués, les mecs ! Bon, je retourne dans ma cuisine, tant pis pour toi, tu sais, il était célèbre, celui-là..."
Eh, tu ne vas pas l'adopter, hein ??? J'arrive tout de suite !

2 commentaires:

  1. Salut Zébulon,
    Je te trouve toujours aussi classe, tu as un air "so british" que je t'envie et que j'ai vraiment beaucoup de mal à copier.
    ELLE me dit, tous les jours, d'essayer d'avoir un peu d'allure, mais il fait tellement chaud, ici, que je ressemble plutôt à un épouvantail vu que je recherche sans arrêt le moindre courant d'air!
    Bon, c'est pas tout, il faut que je me trouve une bonne planque car je dois aller chez le véto pour le vaccin annuel et je déteste ça. Je la fais chercher, tous les ans, ELLE finit toujours par me trouver, mais je rigole bien pendant ce temps...
    ELLE part en vacances pour quelques semaines, je vais m'en ennuyer mais je reste avec LUI qui est très sympathique: il ne me brosse presque jamais!
    Je te serres bien fort la patte copain et je te dis à bientôt, surveille toi bien et une léchouille à ton ELLE de ma part,
    ton pote Martin.

    RépondreSupprimer
  2. - Oh la la, Martin, ELLES sont pas gentilles, hein de nous laisser tout seuls ! Encore, tu as de la chance de l'avoir LUI, même s'IL ne te brosse jamais. Ouah, dis donc, hier ELLe m'a coincé au moins une demi-heure sur ses genoux, quelle galère, j'ai plus un poil qui dépasse, j'te dis pas ! J'aurais mieux fait de me rester dans ma planque à la cave où il faut bien frais (hihi, elle m'a cherché toute la journée, j'ai pas dit où j'étais, sauf qu'elle m'a vu sortir de la cave.. Mais elle est grande et j'ai mes coins secrets ! J'aime bien la faire marcher, courir même, elle dit qu'on est un peu vicieux, tu crois ça, toi ? A+, copain Martin.
    - Eh, dis donc Colibri, qui c'est cet affreux que tu me présentes, il est horrible !

    Colibri : "Je l'ai cherché dans tout Paris, et tu n'es pas content ? Moi, je le trouve plutôt mystérieux, un peu abyssin...".

    Je savais bien qu'ELLE me reprochera toute ma vie d'être norvégien et non perçant, ah la la... Dure, dure la vie de Zébulon.

    RépondreSupprimer