Membres

mardi 24 mars 2009

hypocrites (vous, les humains) !

"... un vrai parigo, tu es né à Paris, tu n'as jamais quitté Paris, tu serais malheureux à la campagne ! En plus, c'est au bord de la mer, tu aurais peur du bruit des vagues ! Et il y a plein de chiens de chasse dans le coin ! Et des chevaux, tu aurais peur aussi du bruit de leurs sabots !"
Et on dit que les chats sont hypocrites ! Hé, les humains, il faudrait pas prendre votre cas pour une généralité ! Heureusement qu'ELLE emploie le conditionnel ! Toujours à mieux savoir que moi ce que JE pense...
Zébulon a peur de la voiture, il avait été capturé dans un square du 15ème, avait 6 semaines quand Oli et moi l'avons adopté, et il n'a jamais quitté la capitale. Quand je m'absente, c'est le concierge portugais de mon ex-appartement, toujours fidèle, qui vient s'en occuper tous les jours, il est très bien traité. Mais c'est vrai que depuis que Nimbusse (une chatte de sa génération, maintenant aveugle) n'est plus très active, il s'ennuie un peu quand on n'est pas là, surtout qu'il a pris l'habitude de jouer avec Chipie... Mais j'ai trop peur de le perdre à la campagne, mes terrains ne sont pas clos, et la maison est trop petite pour l'enfermer dans une pièce, ce qu'il ne supporterait pas d'ailleurs car il a l'air aussi claustro que moi ! Et lui fermer une porte au nez ??? Même pas la peine d'y penser ! Sans doute, je répercute mes peurs sur sa capacité à s'adapter et que mon manque de confiance n'est qu'égoïsme. Bien sûr...
Seule Chipie, qui est née dans ma campagne bretonne, y a vécu avant d'être adoptée et de devenir citadine, peut retourner là-bas sans que cela me stresse : elle y a gardé ses habitudes de gambader toute la journée dans la nature. Mais elle rentre dans la maison pour faire la sieste ! Quand on s'absente pour faire des courses, je lui laisse une fenêtre ouverte et je la retrouve toujours à l'intérieur au retour ! Et, bien sûr, elle rentre tous les soirs pour dormir paisiblement au chaud ! Pas belle, la vie de Chipie ?
Ca y est, Zébulon vient d'entendre la grosse voix du portugais venu chercher les clés, il vient de se planquer dans les combles et va continuer de faire la gu... ! Il a commencé hier soir, quand il a vu la valise ! Pauvre Ti-toon, ça me fend toujours le coeur de m'en éloigner, surtout maintenant qu'il est vieux et a besoin de plus d'égards... Colibri

vendredi 6 mars 2009

comme chien et chat (bis)

videoDAVID ET GOLIATH, version pacifique !

videoON A TOUJOURS BESOIN D'UN CALIN !

Ces videos m'ont été transférées par Oli, je ne connais pas leur origine, mais merci à leurs auteurs pour ces moments de détente, je vous fais partager si vous passez par là ! Colibri

ELLE : "Hé, Zeb, au lieu de bouder, viens voir, c'est drôle !"

Ah, quand même j'existe encore ! Voilà qu'elle met même des chiens sur mon blog, c'est un comble !

dimanche 1 mars 2009

jaloux, moi ? Jamais !


Pourquoi je boude ? Mais parce qu'ELLE ne joue pas avec moi en ce moment, ELLE passe son temps sur ses blogs ! Et vous savez quoi, ELLE prépare un article sur Chipie ! En long, en large et en travers, l'adoption de Chipie, tout un chapitre ! Comme si seuls ceux qui ont un "passé" existent. Moi aussi, j'ai été adopté, j'en fais pas toute une histoire ! Et Nimbusse aussi ! Oh, vous ne connaissez pas encore ma Nimbusse ? Je vous la présenterai...
ELLE : "Zébulon, tu n'es qu'un jaloux ! Et tu caftes tout le temps, pas moyen de garder un secret avec toi ! Tu es un chat-pitre à toi tout seul, pas besoin d'en rajouter ! Et tu n'as jamais connu l'adversité, toi ! Mais promis, je raconterai aussi ton adoption... En attendant, tu veux que j'invite Martin et Miette pour jouer avec toi ? Tiens, et Hayka et Hanna aussi, comme ça tu pourras apprendre à parler l'espagnol !"
Quand Oli et moi avions adopté Zébulon, je lui avais trouvé un air très austère, j'avais l'impression qu'il n'était pas joyeux. Or, c'est tout le contraire. Malgré cette mine de boudeur qu'il a gardée, il adore jouer et est très affectueux. Sa façon de le manifester n'est pas habituelle chez un chat : il ne donne jamais de coup de langue, il ne se frotte pas contre mes jambes, mais alors c'est une vraie glu, toujours sur mes talons quand je suis en activité, sur mes genoux ou sur mes feuilles quand je travaille, sur ma poitrine quand je bouquine, sur mon oreiller quand je dors, à descendre l'escalier quatre à quatre quand je rentre, à fouiller dans les sacs quand je reviens des courses, etc. ! Le seul moment de répit, c'est quand il y a des invités. Pendant des années, il se planquait jusqu'à leur départ (un traumatisme d'enfance qui l'a rendu un peu méfiant vis-à-vis des gens - hé, Nico (mon neveu), t'aime toujours pas trop les chats, hein ?!) -, mais depuis quelque temps, ça va mieux, il veut bien les honorer de sa présence au moment du dessert, juste pour s'entendre dire "oh, tu es beau !", par ceux qui aiment les chats. Quant aux autres, on les voit esquisser tout de suite un mouvement de réticence quand il se pointe ! Et, comme fait exprès, il choisit toujours ceux-là à embêter, pour poser une patte sur leurs genoux, deux quelquefois, avec insistance !!! Je me souviens du bref séjour de Susan à la maison. Une anglaise qui n'aime pas les chats, ça existe ?! Il faut préciser que Zébulon, s'il ne va jamais sur la table bistrot qui me sert de table à manger quotidiennement, a l'habitude d'aller sur la table (*) de la salle à manger, sauf lorsqu'elle est mise pour des invités, allez savoir pourquoi, mais je ne m'en plaindrai pas ! Or, ce jour-là, alors qu'on prenait le petit-déjeuner, chose qu'il ne fait jamais quand il y a du monde, il est monté sur la table et l'a traversée d'un bout à l'autre sous l'oeil effaré de Susan, et du mien, d'ailleurs ! J'avais beau affirmer à mon amie que c'était la première fois qu'il faisait ça, je crois bien qu'elle ne m'a pas crue !
(*) J'ai longtemps culpabilisé de laisser mon chat - tiens, c'est drôle, je devrais dire Zeb, mes autres chats ne le font pas ! - aller sur la table. Or, c'est curieux, dans la littérature, comme dans la peinture, on voit souvent des chats sur... les tables, même dressées, avec, surtout avec, de la nourriture dessus ! Zébulon, lui, y va après le départ des invités... pour boire les fonds de verre !!! Si, si, c'est vrai, je dois avoir des photos qui traînent quelque part ! - Colibri
PS : du privilège du chat sur le chien : a-t-on jamais vu un chien sur une table ?!