Membres

jeudi 26 juillet 2012

chipie et la télévision (réédition avec addendum)

Colibri, tu peux changer de chaîne, s'il te plaît, je n'aime pas les films policiers, mets moi un documentaire animalier, tu sais bien que je les adore !

Colibri : "Voilà, ma Chipie adorée, tes désirs sont des ordres !"


Oh, c'est déjà fini... T'en as pas un autre, "La famille des suricates", par exemple, j'aime trop !
Colibri : "Non, mais "La danse des chippopo..., euh des hippopotames", c'est pas mal du tout, tu sais, si tu voyais ces gros mastodontes en train de danser sous l'eau, c'est fantastique !"



Pfff... Tu dis n'importe quoi, comme d'habitude ! Allez, ouvre moi plutôt la porte, j e vais aller jouer avec Elliot, il doit m'attendre gentiment sur le perron, mon amoureux transi !".

Coucou, Elliot, c'est moi, j'arrive !


Colibri : "Il est gentil, ton Elliot, mais c'est plutôt un Hercule qu'un Apollon !"



********
ADDENDUM au billet du 22 juillet 2012
Colibri : "A la demande générale, voici la version longue de "Chipie et la télévision," les chutes de rushes !"
Tiens, on dirait un documentaire animalier, ça m'intéresse, il faut que j'aille voir de plus près...

Woah, un chardonneret, je n'en ferais qu'une bouchée de celui-là !

Et cette mésange en train de chercher un trou dans le mur pour faire son nid... Mais comment on fait pour entrer dans cette réserve d'oiseaux bien appétissants...

Colibri : "Quelquefois, quand ça l'excite trop, Chipie cherche à percher le mystère de la télévision, elle a vraiment l'air de réfléchir pour savoir comment on peut passer derrière l'écran !"






Bon, ce n'est pas tout, c'est bien joli, tout ça, mais j'ai la dalle, il faut que j'aille à la chasse pour de vrai ! Planquez-vous, les mulots, je sors les crocs...

... et avec ma super tenue de camouflage...

... si la Colibri n'est pas sur mes talons pour jouer au sauveur de la faune de son jardin sauvage, vous allez déguster, bêtes à plumes ou à poils, parole de Chipie la chasseresse !

Colibri : "Quant à moi, je cherche à comprendre comment et pourquoi Chipie est réellement attirée par les documentaires et les dessins animés qui parlent... d'animaux !"

*** FIN ***

mercredi 27 juin 2012

hommage à "georges le solitaire", ou quand chipie me réclame la photo des hérissons

Georges le Solitaire (photo Rodrigo Buendia. AFP)

Extrait d'un communiqué de l'AFP

"Trente ans d'efforts n'auront pas permis de sauvegarder l'une des variétés restantes des tortues géantes des Galapagos (...).

La mort de "Georges le Solitaire", une tortue géante centenaire, marque la fin de son espèce sur l’archipel équatorien des Galapagos, mais aussi un symbole de la lutte pour la reproduction de cet animal, après trois décennies d’efforts menés en vain par des scientifiques.
L’unique survivant de l’espèce Geochelone Abigdoni, découvert il y a trente ans sur une des îles de cette réserve naturelle isolée dans l’océan Pacifique, a poussé son dernier soupir dimanche.
"Son état de santé était bon (...) Rien ne présageait une telle chose", a confié, inconsolable, Washington Tapia, un biologiste du parc national des Galapagos, dans un entretien à l’AFP.
Les causes officielles du décès de la tortue, dont l'âge était estimé à plus de 100 ans - elles peuvent vivre jusqu'à 180 ans - demeurent pour l’instant inconnues.
Le scientifique, qui a étudié Georges pendant des dizaines d’années dans ce paradis naturel, décrit un «animal spécial, complexe dans son comportement». Seule la nécropsie, qui doit être réalisée cette semaine, lèvera peut-être aussi le mystère sur son âge précis.
Seule certitude, il était le dernier représentant de son espèce. "C’est l’extinction totale d’une espèce de plus sur la planète et un message aux êtres humains : ne pas être responsable de ses actions peut avoir des conséquences fatales", a commenté le biologiste.
Comment expliquer la disparition de ces tortues ? Selon les experts, ses principaux prédateurs n'étaient autres que les pirates qui écumaient la région durant les XVIIIe et XIXe siècles et en avaient fait l’un de leurs mets de choix.
Après la découverte de Georges, les scientifiques ont recherché un autre représentant de l’espèce, non seulement dans les Galapagos, mais aussi dans les parcs zoologiques du monde. Sans succès.
En 2008, les chercheurs ont pensé avoir trouvé la solution en repérant dans une île volcanique voisine des tortues femelles génétiquement proches. Mais après 15 ans de cohabitation, les tentatives de reproduction échouent invariablement, même à travers l’insémination artificielle.
"Nous ne savons pas avec exactitude les raisons pour lesquelles le "Solitaire" n’a pas été fécond", confesse Washington Tapia.
Ultime hommage, Georges fera son entrée dans le Livre Guinness des records et sera embaumé.
Les tortues géantes, qui peuvent peser près d’une demi-tonne et mesurer plus de 1,80 mètre de long, sont célèbres pour avoir contribué à inspirer la théorie de l'évolution des espèces du naturaliste britannique Charles Darwin.
Classées au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco depuis trois décennies, les îles Galapagos, situées à 1 000 kilomètres au large de l’Equateur, en abritent entre 30 000 et 40 000, réparties dans une dizaine d’espèce. Celle de Georges est la quatrième à avoir définitivement disparu.
Ironie de la situation ou petite touche d’espoir, son décès survient alors qu’une étude de l’Université américaine de Yale a annoncé en janvier dernier la redécouverte d’une espèce de tortues des Galapagos, la Chelonoidis elephantopus, qu’on croyait éteinte depuis 150 ans."
Source : AFP

Colibri : "J'aime tant les tortues..."
Chipie : "Et moi j'aime bien les hérissons aussi, alors, tu vas les publier sur mon blog, enfin celui de Zeb, les photos de la famille à piquants que tu as prises en Bretagne la dernière fois ?"
Colibri : "Tu sais bien que je n'ai pas le temps en ce moment, ma Chipounette, j'ai trop de soucis, et il va y avoir du changement dans l'air !"
Chipie : "Hou la la, quand ELLE dit ça, c'est pas bon signe... Mais c'est vrai qu'elle boite de plus en plus... Et hier, ELLE est même restée allongée toute la journée..."
Colibri : "Oui, et toi tu es moins gentille que Mlle Lili, qui réconforte au moins sa Danielle par sa présence sur ses jambes !"
Chipie : "Oh, mais moi, quand je suis arrivée, il y avait Zeb qui squattait tous les coins de ton lit, alors je n'ai pas pris l'habitude. Mais tu me trouves partout ailleurs dans la maison, surtout dans son bureau à LUI, j'en connais toutes les cachettes par coeur !"
Et si ça ne te vexe pas trop, Colibri, je préfère ses jambes à LUI, elles ont plus de surface !

lundi 11 juin 2012

un beau portrait venant du pays de l'arc-en-ciel

Bel Ivan a bien reçu ma rose, et c'est tout fier qu'il a posé avec chez le peintre le plus célèbre du pays de l'Arc-en-ciel, qui a réalisé ce superbe portrait de lui. Je dédicace ce billet à mon amie Kalinette, dont Ivan était l'un des nombreux prétendants !

Au-revoir, Ivan !
(Ce montage photo est signé Paola, que je remercie - Colibri)

Ici-bas, hélas, nous sommes obligés de faire face à des quotidiens qui ne chantent pas toujours, mais il faut garder le moral.
Alors, je vous souhaite une excellente semaine à tous, je reviens bientôt vous raconter mes vacances horribles en Bretagne !
CHIPIE

Colibri : "Horribles, horribles, comme tu es niflette ma Chipie, tu devrais savoir passer entre les gouttes, toi, la bretonne !"

Oh, ne fais pas l'hypocrite, Colibri, il n'y avait pas que la pluie, pfff... je t'ai vue aller chez Jürgen caresser l'immense Paul qui ressemble plus à un poney qu'à un chien, et Herr je-ne-sais-plus-quoi (un nom à coucher dehors !), cet horrible court-sur-pattes avec sa face de bouledogue français... Et je ne parle pas des engins monstrueux qui ont envahi le troisième jardin ! Des vacances de chiotte, je vous dis ! La preuve, hi, hi ! Vous verrez qu'elles n'ont pas été de tout repos pour moi, une poulpiquette qui voit son merveilleux territoire sauvage se transformer de jour en jour à une vitesse folle...

mercredi 6 juin 2012

une rose pour mon ami ivan de la tribu de paola

Hier, entre deux averses, je suis allée visiter mes amis au Kali's club et j'ai appris avec tristesse que le bel Ivan nous avait quittés. Je suis trop triste.
Qu'est que tu dis, Colibri ? "Ainsi va la vie"... D'accord, d'accord, je vais positiver...

... je peux cueillir une fleur de ton beau rosier pour Ivan ?

Voyons voir, je voudrais la plus belle, le choix est difficile...

Elles sont toutes magnifiques...

Ca y est, j'ai choisi
celle-là...

Je te l'envoie, Ivan, tu vas me manquer. Salue bien mon frère Zeb ainsi que mon grand oncle Teja, lorsque tu les verras, dis leur qu'ils me manquent beaucoup, beaucoup ! Ce n'est qu'un au-revoir, cher ami;;;


lundi 7 mai 2012

enfin un rayon de soleil !

Bonjour, les amis, j'avais juste envie de vous faire un petit coucou, il y a un rayon de soleil qui traverse la maison, la cour, la ville, le pays, alors, je me sens d'humeur toute joyeuse, surtout qu'ILS ont l'air un peu moins sur les nerfs malgré le retard dans leur boulot et des jours à venir pas forcément de tout repos ! A bientôt ! On va pouvoir repartir dans ma campagne ! Je vous écrirai de là-bas, j'espère que le lilas n'a pas défleuri et qu'on pourra encore profiter des fleurs de printemps.  

samedi 31 mars 2012

patients, nous, les chats ?

Colibri n'y croit pas ! Et pourtant, en voici la preuve !
video
Je dédie cette vidéo à tous mes amis du Kali's club et spécialement à Kalinette, ainsi qu'à tous les chats de la blogosphère et à leurs verticaux.

Addendum : cette vidéo circule apparemment sur le net, c'est une amie qui me l'a envoyée par courriel. J'ignore qui en est l'auteur, que je remercie d'avance pour son autorisation s'il passe par ici, et s'il désire que je la retire ou cite la source, je le ferai volontiers en connaissance de cause. 01 avril 2012 -

vendredi 20 janvier 2012

chipie et le maneki-neko

Il m'énerve, celui-là, avec son sourire d'éternel bienheureux...

Viens ici, que je t'attrape, que je te remette les oreilles dans le sens du vent...

Mais c'est qu'il résiste, le bougre !

Ah, tu l'as perdu, ton beau sourire, hein !

Tiens, encore un coup !

Ben, il encaisse bien, dis donc, ça n'a pas l'air de lui
faire chaud ou froid...

Que dis-tu, Colibri ? Ah, on ne touche pas au maneki-neko parce que c'est un porte-bonheur. Mais c'est moi, et je ne suis pas seulement un porte-bonheur, je suis le bonheur incarné !

Colibri : "Je dédicace ce court billet à Pacha (cliquer ici), qui a l'air d'affectionner les maneki-neko autant que mon grand blond ! A Paris, j'ai découvert une petite boutique située impasse Guéménée qui ne vend que ces petits chats dans toutes les situations, avec une codification précise selon leurs gestes, si présents dans la vie japonaise quotidienne !"

dimanche 1 janvier 2012

à tous mes amis...


de la blogosphère, à toute la Tribu de Paola, à tous mes potes du Kali's club, je souhaite une très bonne année 2012, très ludique, à partager tous ensemble dans une belle ronde d'amitié ! Youpi, je sens que 2012 sera une superbe année pour nous tous, sans oublier nos Humains !
CHIPIE

COLIBRI : "Oui, je crois bien que CHIPIE 2012 sera un bon cru ! C'est étrange, hier soir, j'avais fait une petite table de fête pour les disparus dans un coin tranquille, dans la bibliothèque... Elle est restée dans le fauteuil à côté toute la nuit... Je croyais qu'elle allait même manger leur poulet, même pas...".

ZEB : "La soirée était calme, hier, j'avais juste invité mon ami Teja à boire à la nouvelle année, nous avons fumé une petite pipe, comme au bon vieux temps. Autour de nous, il y avait Mimi, le vétéran, avec son bras levé, le petit Popeye, couché sur le dos en bienheureux innocent qu'il était encore quand il est parti pour le pays de l'Arc-en-ciel, la vieille Misty, couché en rond, la petite Nimbusse, toute grise et timide, si effacée qu'on la voyait à peine, et le grand Gaspard, avec son bachi (béret de marin) de Cherbourg... Nous vous souhaitons à tous une très belle année 2012, de notre Eternité, nous sommes heureux de vous savoir exister à travers nous, et espérons que ce sera encore pour très longtemps ! Pace e salute, amicii !".