Membres

jeudi 29 septembre 2016

Tara, la philosophe



Colibri : Tara passe beaucoup de temps sur mes genoux. Quand je travaille, elle ralentit mon rythme et me déconcentre car elle réclame tout le temps des caresses, ce n'est pas bon  pour mon chiffre d'affaires !!! On l'a surnommée "Miss Cocolle", et parfois je l'appelle encore "Tadosse", son surnom à l'arrivée chez nous, tellement elle était maigre. Il lui manquait, selon le véto, au moins 500g sur les os pour atteindre un poids normal. Aujourd'hui, elle les a acquis. Il faut dire qu'elle dévore, même le foie de lapin que tous mes chats à ce jour dédaignaient. "Princesse" lui va bien aussi !



Tara : "Ah... Je t'empêche de travailler... Bon, qu'à cela ne tienne, je vais voir dans le bureau d'à côté..." 


Tara : "Oh la la, il est trop bavard son client, abrège, abrège, dis lui que tu as plus urgent à faire, c'est-à-dire jouer avec moi !"
En elle-même : Mais qu'est-ce qu'ILS ont tous à parler de boulot... D'abord, ça veut dire quoi, "travailler" ?
Colibri : "Ma petite Tara, "l'homme se fait en faisant quelque chose". Et certes, si notre premier salaire est la satisfaction qu'on tire de notre travail, celui-ci nous permet surtout de remplir ta gamelle !!!"

Tara : "Mouais... Vu sous cet angle... Je devrais peut-être les laisser travailler un peu..., beaucoup, passionnément !"

14 commentaires:

  1. Ma chère Tara, je constate que tu es une demoiselle pleine de sagesse.Tu as vite compris où se trouvait ton intérêt.Tu sais le câlins ton Colibri il les apprécie mais pense aussi à tes croquettes...moi, je vis avec des vieux.Je dois veiller à ne pas les contrarier, c'est pas bon pour leur tension.Mais , quand même, parfois je m'autorise une très longue sortie...la dernière fois, elle a dû chercher avant de me retrouver, dans un jardin voisin.Je ne voulais pas revenir mais elle a quand même fini par m'attraper à deux mains et je te jure que j'ai ameuté tout le quartier. A part ça, tu me comprendras et tu seras d'accord avec moi des "verticaux" c'est pas mal du tout surtout quand ils font un petit somme.. de vrais coussins chauffants! Fais gaffe mais fais un câlin à ton Colibri de la part de ma Danielle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grande Lily, je suis pour l'instant comme un coq en pâte, je ne sais pas combien de temps ça va durer, parce que cette vieille fille de Chipie, elle commence à faire des siennes... un peu comme toi : hier, ILS l'ont appelée toute la matinée, elle n'était pas rentrée de son petit tour du matin. Je les entendais pester car ILS devaient partir je ne sais où vers 13h. Toujours pas de Chipie, du coup, ILS ont dû renoncer à leur "rendez-vous extérieur", comme ILS disent. 15h30, Chipie est enfin rentrée (elle a dû trouver un jardin voisin très confortable pour faire la grasse matinée puis la sieste !), ILS ont beaucoup hurlé (de soulagement j'imagine, car c'est la saison de la chasse en ce moment chez nous). Ce matin la petite vieille est consignée, hi, hi, non mais, "on ne va pas se bloquer encore, c'est pas sérieux, on va se faire interner à cause de vous (nous, les chats !)". C'est qu'ils deviennent vieux aussi, nos bipèdes, même s'ils ont l'air d'éternels ados (il paraît que c'est à cause de nous, décidément, on est la cause de tous leurs mau..., euh mots !).
      Bises de Colibri à ta Dany !
      TARA
      Lily, ma copine, elle est insupportable, la nouvelle, elle me pique tous mes endroits favoris, et elle me saute toujours dessus, pas pour jouer, mais pour m'attaquer pour de vrai, quand on se croise. Chat ne va pas durer, je vous le dis !
      Ronrons amicaux, ma Lily.
      CHIPIE

      Supprimer
  2. C'est vrai que ça devient très compliqué pour nous, la vie de ces deux demoiselles qui ne se supportent vraiment pas... Mon véto m'avait prévenue avant l'adoption de Tara, que ce n'était pas toujours une évidence... Mais jusqu'à présent, je n'ai jamais eu de souci à introduire un nouveau chat chez nous, il a toujours été accepté très vite par les deux autres (on a souvent eu trois en même temps). C'est vrai que nos chats parisiens n'avaient jamais connu l'adversité, on les avait adoptés chatons, ils ont vécu dans une ambiance plutôt cool avec nous, partageaient la gamelle dans un ordre hiérarchisé selon leurs critères qui, somme toute, sont ceux de la nature des félins... Une litière commune ne les aurait pas gênés non plus, c'est plus pour leur confort qu'on en mettait plusieurs. Quant à Chipie, la seule qu'on ait adoptée adulte, elle nous connaissait bien de la Bretagne, et comme elle est d'une nature pacifique et placide, très sociable, il n'y a pas eu non plus de problème pour qu'elle copine avec Zeb et Nimbusse.
    Aujourd'hui, les minettes font toujours gamelle à part, et j'ai mis trois litières pour deux. Or Tara les a toutes essayées, barrant la route la Chipie quand elle veut aller à la sienne !!! J'espère que celle-ci ne va pas faire des choses incontrôlables, tellement elle est perturbée...

    RépondreSupprimer
  3. C'est souvent délicat d'introduire un étranger...chez ma fille, Aïcha ( la maman de Lily) et Victor son frère arrosent tout dans la maison depuis que Charly est arrivé.Lui, le gros pacha se la coule douce, mange à tous les bols et sans doute commet-il lui aussi quelques bêtises mais incognito.Cécile n'en peut plus, elle a tout essayé...c'est tous les jours nettoyage ! Je la plains mais en même temps quand elle a nous a confié son Toulouse( chat universitaire habitué à son jardin intérieur) celui-ci, a fait une dépression et durant 15 ans, chaque matin, j'ai trouvé une mare au pied de mon dressoir.Parfois, je suis encore surprise de ne rien trouver...quand je me penche pour prendre ma tasse matinale.Lili est très indépendante mais c'est une chatte qui pleure beaucoup, comme un enfant...elle s'éloigne de la maison et je sais que la nuit, il y a des renards qui rôdent.Nous sommes à la campagne.Alors quand elle rentre en fin de journée, à présent, nous fermons toutes les portes et nous avons droit à un concert.Mais , au moins, nous n'attendons pas toutes protes ouvertes sur la nuit que Melle daigne rentrer.Ce n'est plus de l'âge du papy...et du miens non plus...le stress n'est pas bon pour ma tension....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Danielle, j'ai connu un ou deux épisodes du genre "je m'assois sur le coin ou au milieu du tapis", et voilà un petit cadeau d'humeur ! Heureusement, cela n'a pas duré longtemps la première fois, mais la seconde, c'est une autre histoire... extraordinaire, que je vais peut-être raconter bientôt, cela me donnera l'occasion de donner la parole à mon cher Zeb du haut de son Arc-en-ciel !
      Je ne voudrais pas en arriver comme chez Cécile, que je plains aussi, le seau à la main tous les jours, ce n'est pas un sort enviable du tout... Tout n'est pas toujours rose avec les chats !!!
      COLIBRI

      Supprimer
  4. Tara tu es de plus en plus plus belle!
    mon amie chipie:les chats de la Tribu ne sortent pas (il y a la route) et ils vont tous d'accord en plus l'hiver va arriver donc, toutes les deux à la maison !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Paola, je suis née, j'ai vécu à la campagne, avec une liberté totale d'aller et venir, même si mamie Louise me gâtait comme une princesse, j'avais une remise comme appartement perso, avec tout le confort en litière, corbeille pour dormir, chaise longue, etc. Et ma remise communiquait avec sa maison où je pouvais aussi aller manger et dormir quand je voulais, surtout le soir, j'aimais bien être avec elle parce que dehors, il y a des renards ! Quand, après sa mort, Colibri m'a adoptée et m'a emmenée chez elle à Paris, il y avait une cour où on pouvait faire notre promenade et même la sieste dans les jardinières ou sous les arbustes. Cela suffisait à Zeb et à Nimbusse, nés à Paris et capturés dans les squares bébés. Quant à moi qui ai peur des voitures, je ne m'aventurais jamais au-delà du portail, j'entendais la circulation passante raser la maison, aussi je restais sagement dans la cour. Ici, dans notre nouvelle maison bretonne, le jardin est grand et entièrement clos (jamais assez pour un chat !), il y a une route principale et une route secondaire quasiment privée pour les riverains. Je les traverse parfois, mais il n'y a pas grande circulation, je fais attention. Hors de question de rester enfermée quand cette belle campagne si verdoyante pleine de mulots me tend les bras ! Mais j'ai des horaires à respecter : le matin, un grand tour dans le jardin, puis je reviens faire la grasse matinée dans la maison ; quand ILS sont là, les portes et/ou fenêtres sont ouvertes, je peux aller et venir comme je veux, mais la plupart du temps, je fais la sieste à l'intérieur et ne ressors que le soir, avec la permission de... 20h l'été, 18h l'hiver !!! Parfois, je vais faire un petit tour dans le jardin voisin, histoire de voir si l'herbe est plus "mulotée" ailleurs, et j'oublie l'heure. Comme ILS connaissent mes habitudes, quand ILS doivent partir l'après-midi, je suis consignée à la maison juste après mon petit tour matinal, et dès le lever s'ILS doivent s'absenter tôt... Enfin, vers 11h-12 h (c'est ce qu'ILS appellent tôt ???!). Comme ma copine Lili, je braille parfois très fort derrière les portes fermées, que je gratte furieusement, quand j'ai envie de (res)sortir, mais ILS sont in-tran-si-geants (la confiance ne règne pas vraiment, vous voyez, hein ?!). C'est vrai que l'hiver, c'est moins compliqué pour eux, j'ai moins envie de sortir... Quoique, hi, hi, il y aurait bien un épisode qu'ELLE vous racontera peut-être un jour si elle prend le temps !
      Câlins à toute ta Tribu !
      CHIPIE
      Moi, c'est simple, pour l'instant, je suis encore consignée à l'intérieur, histoire que je connaisse la maison par cœur avant d'avoir l'autorisation de sortir. Comme une quarantaine, quoi, mais j'ai l'impression qu'ILS vont la prolonger un peu, ILS ont peur d'une rixe dans le jardin qui ferait fuir la petite vieille on ne sait-où et pour combien de temps... Mais pourquoi ILS sont inquiets comme ça pour elle ? Je n'ai même pas le droit d'aller la boxer quand j'en ai envie, ILS nous cloisonnent !!!
      TARA

      Supprimer
    2. Chipie j'attend que colibri va écrire ton escapade , dans le moment on va vers l'hiver et il est mieux de rester chez soi
      Tara du dois etre sage! tu a éTé très très chanceuse

      Supprimer
  5. ah j'ai oublié: hier je devais etre à l'école à 8 heures et j'ai 10 km à faire et un cout de chemin à pied, je devais sortir, mais miciupiciu n'était pas là, nous l'vaons cherché partout mais il n'étit pas là j'ai cherché aussi dans le jardins (il pouvait etre sorti sans que personne le voit, il est noir) enfin j'étais désésépèrée et en train de théléphoner à la secrètaire que je ne pouvais pas aller , lorsque le gros chat s'est matérialisé dans le salon

    RépondreSupprimer
  6. Oh, il est sympa Miciupiciu, pas comme les miens qui, comme ceux décrits dans le livre de Bruno M., ont l'art de se cacher juste au moment où tu les recenses avant de partir, pour être sûr qu'ils sont bien à l'intérieur ! Surtout lorsque le taxi t'attend et klasonne, et que tu as déjà ouvert tous les placards sans les trouver !!! A chaque fois, ils trouvent une nouvelle planque, des plus improbables, parfois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je n'ai pas encore compris où il éTait

      Supprimer
  7. Quand je vois ces photos , je me dis qu'il manque quelqu'un en train d'essayer de s'installer sur l'IPad que je teins sur les genoux!....je vais demander à mon fils de me prêter un peu sa minette.....

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Tara,
    Tu es très jolie. Le poids c'est pas trop grave, moi je suis trop maigre en été et en hiver je suis un peu ronde.
    Fais attention au foie. Il ne faut pas en manger beaucoup. Un peu c'est très bon pour nous les chats. Mais plus de 5% d'une ration quotidienne c'est mauvais. Ca bloque les articulations.
    Tes nouveaux humains ils râlent que tu prends beaucoup de place, mais je suis sure qu'au fond d'eux même ça leur fait plaisir d'avoir de la compagnie féline.
    Je comprends Chipie, mais il va bien falloir qu'elle s'habitue.
    Ronrons
    Hisia

    RépondreSupprimer