Membres

dimanche 8 avril 2018

adieu, jolie petite souris

Depuis septembre 2016, il y avait une petite souris qui vivait dans la chaufferie.
J'avais supposé sa présence un jour en voyant passer furtivement une ombre alors que j'ouvrais la porte de la pièce qui jouxte mon arrière-cuisine. Puis j'avais découvert des débris de papiers divers, de sacs en plastique ou autres matériaux rongés. Depuis lors, je lui mettais régulièrement de la nourriture et de l'eau, par amour des animaux sans doute, mais surtout par crainte de la voir grignoter mes câbles ou autres tuyaux utiles, dont les réparations me coûteraient les yeux de la tête !
Or, hier, j'avais remarqué qu'elle n'avait pas mangé. Et ce matin, quand j'ai ouvert la porte, elle était là, penchée sur la coupelle d'eau. Elle n'a pas bougé, j'étais plus surprise qu'elle ! "Oh... mais tu es très jolie, toi que je vois enfin !". C'est vrai, elle avait un pelage assez clair et une longue queue. J'ai refermé la porte pour la laisser tranquille, mais, mue par un doute, j'y suis retournée cinq minutes plus tard. Elle était toujours en train de boire avec le nez dans la coupelle. J'ai compris qu'elle n'allait pas bien. J'ai réussi à l'attraper facilement à la main. Elle n'avait pas l'air en forme du tout et respirait très vite. Je lui ai fait prendre l'air, puis je l'ai mise dans un seau transparent avec de la litière, de l'eau, de la nourriture, et je l'ai emmenée dans mon bureau pour la surveiller.
Elle continuait à respirer très vite et ne cessait d'avoir le museau dans la coupelle d'eau.
Le temps de travailler un peu derrière mon ordinateur en lui tournant le dos, et je l'ai retrouvée couchée sur le flanc. Elle ne respirait plus et ses yeux étaient fixes.
Je l'ai enterrée dans le carré, sous la fenêtre de la salle de bains, un endroit que je ne remue presque pas quand je jardine.
On ne l'avait jamais vraiment vue depuis sa venue chez nous, ne sentant sa présence que par la nourriture qui disparaissait. Parfois, je lui mettais un peu de mie de pain, qu'elle semblait apprécier aussi, ainsi que du fromage, mais là, c'est un mythe ou alors l'exception qui confirme la règle : ma souris n'aimait pas le fromage !
Et moi, aujourd'hui, je suis quand même très triste pour cette petite souris que j'avais fini par appeler L'Arlésienne... Elle était vraiment très jolie.
 

7 commentaires:

  1. The little mouse would have been very happy living with you and getting good food. I think mice only live for 18 months - 2 years so she probably died of old age.

    RépondreSupprimer
  2. Oh, Jackie, thank you for the information, I had no idea of how long mice live, I thought... ten years. I was sad because my mouse lived in the dark. Sometimes, I let light on for her.

    RépondreSupprimer
  3. Quand je pense que j’etais furieuse quand des souris avaient élu domicile à la maison j’ai un peu honte.....ceci dit, elles avaient fait leur nid dans un fauteuil du salon en grignotant la garniture par en dessous.....faut pas s’gener!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Babeth, cette souris était l'exception car, comme tu le dis, les nids à souris... Euh, je sévis aussi quand je ne peux pas les attraper pour les renvoyer dans le jardin (la semaine dernière, trois, débusquées par Tino !).

      Supprimer
  4. Une souris dans la maison, avec des chats, jamais vu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh si, chez moi ce sont les chats qui ramènent les souris à l'intérieur, jouent un peu avec, puis les oublient, et... tout à coup on voit une souris affolée traverser le salon... J'ai une peur bleue des souris, heureusement que mon homme était toujours prêt à les sauver...

      Supprimer
    2. C'est vrai, Loolou, chez moi aussi, les chats me font ce genre de cadeaux. La tête qu'ils font que je les ramène dans le jardin après les avoir "caressées" pour les rassurer !!!

      Supprimer